Retour accueil ANCESTRALE
 LA CHARTE ANCESTRALE

L’ancestralité propose à ceux qui le désire un ensemble de suggestion et de solutions pour 
la vie sociale, individuelle et spirituelle.

La charte n’est pas immuable mais  peut être enrichie,  modifiée au fil du temps par
le cercle des Anciens.


L’Ancestralité ne rejette rien, mais ne prend pas tout :

 Elle privilégie les éléments nobles issus des  traditions et  laisse de coté les idées,
les pratiques rétrogrades et négatives qui ne sont plus d’actualité !

            Elle propose :

  Spiritualité.

- De marcher dans la voie d’équilibre et ainsi d’harmoniser  les tendances contraires. 

- D’honorer l’éternel féminin créateur, en honorant poètiquement la Déesse Mère et ses multiples manifestations. 

- De réfléchir à l’Initiation comme voie d’évolution dans l’expérience de vie. 

- L’Initiation (rites de passage) aux différents âges de la vie conçue comme la
  construction d’un humain authentique. 

- De retrouver et d’expérimenter des techniques ancestrales de
 sagesses, méditation introspection et art du corps en mouvement.

- De ne pas confondre spiritualité avec religion de masse ou secte. 

- De ne pas opposer, mais de lier, spiritualité et laïcité, sans
  mélanger les plans.

- De renouveler l’art des rituels de façon poétique et artistique. 

- De mettre en doute que la souffrance, le travail et la mort proviennent mécaniquement d’un
  péché originel ou d’un  improbable karma.

 
- La raison et l'intelligence de l’Amour sont les principes souverains ! 

- D’honorer les Anciens et les GrandesMères. 

- De respecter sa lignée. 

- De valoriser la longévité. 

- De constater que la spiritualité libératoire hélas, encore aujourd’hui est élitaire, mais une élite ouverte et 
   accessible à tout homme et femme de cœur.

  Pour la vie sociale

- Participer à des actions  de partage dans un groupe d’amitié, pour rompre avec l’isolement 
   et  l’individualisme.

- Un partage et une mise en commun de moyens et de savoirs dans un esprit coopératif et fraternel. 

- Une recherche axée sur une culture humaine de vie autour de la  pensée des peuples premiers. 

- De construire en commun par des cercles écoles, une sagesse utile au bien commun. 

- Des fêtes des célébrations rituelles et poétiques liées aux rythmes des saisons. 

- De réfléchir concrètement à des actions réduisant notre empreinte sur la nature allant vers la 
  simplicité de la vie quotidienne. 

- Créer des lieux de conservation de la culture humaine spirituelle ancestrale, liés à nos
  racines singulières, et universelles.


 Café Parole Filopré le jardin fontaine 2002 En 2004

L’Ancestralité propose (suite) : 

- Une optique de re-naturalisation des espaces de vie. (Ville jardin, campagne biologique.)

- De remplacer la compétition sociale hiérarchique par coopération solidaire microsociale
   ancestrale.

- Remplacer l’autorité de position par l’autorité de compétence. 

- Une sagesse de vie concrète conçue autour du « biocentrisme » et d'une vie
  anarcho-communautaliste.

- Une philosophie du gouvernement de soi même, au profit de l’évolution, de 
  l’épanouissement de soi et des autres dans la coopération.

- Une philosophie de la présence dans la lenteur et la douceur. 

- Faire de l’art un moyen d’accroitre notre sensibilité au monde. 

- De participer déjà modestement une action locale, écolo-artistique-poétique aujourd’hui
  à  Fareilles petit
hameau de campagne en pays d’Huriel. 

 
 

Tout cela pour être un peu plus ANCESTRAL aujourd’hui qu’hier. 

Etre Ancestral aujourd’hui, c’est :

 Vivre le plus simplement possible dans sa vie de tous les jours.

 

 Rechercher l’être plutôt que l’avoir, (la richesse intérieure)
  plutôt que la consommation marchande.

 

 C’est privilégier le relationnel au virtuel.

 

 Privilégier le mécanique à l’électronique, le biologique au mécanique.

 

 C’est penser par soi même et  savoir que cela n’est pas facile.

 
 Agir être actif pour la communauté 
 mais éviter d’œuvrer en travailleur soumis, aliéné et dépendant.

 
 Etre ancestral c’est manger local et ancestral.
 ( voir les travaux du docteur Seignalet )

 seignalet.com, Site Officiel de l'association Jean Seignalet - 
 Méthode Seignalet - Nutrtition - Régime Ancestral

 C’est prendre soin de son corps.

 

 C’est prendre son temps pour vivre l’instant.

 

 C’est respecter l’autre dans son honneur et sa dignité.

 

 C’est savoir que le sacré est dans la présence, pas dans le concept.

 

 C’est savoir que mille lieux, mille dieux valent mieux qu’un dieu unique,
  univoque, uniforme et instrumentalisable.

 

 C’est examiner, observer le fonctionnement de son esprit,
  laisser passer ses émotions sans partir avec elles.

 
 C’est savoir que  certaines tendances de l’esprit sont nocives, haine, jalousie, envie.

 

 C’est tendre vers le repos de l’égo et l’éveil à ce qui n’est pas « je ».

 L'harmonie est là quand les choses sont à leurs places.

 Savoir observer la beauté et la laideur comme l’art du zen l’observe.

 

 Savoir respecter les coutumes, les règles de savoir-vivre
 dans l’authenticité de soi même.

 

 Dans le monde d’aujourd’hui.

 Etre Ancestral, c’est :

- C’est comprendre la nocivité de la pensée monomaniaque occidentale. 

- C’est comprendre que le singulier, la diversité des formes et
  des cultures sont la richesse du tout, et pas le contraire !

 
- C’est savoir que la croissance prédatrice n’est pas infinie. 

- C’est savoir que la barbarie s’exprime à travers des systèmes idéologiques et  sociaux. 

- C’est savoir que de modestes sages traditionnels ancestraux n’ont pas cherché
   à convertir les masses.
 

-  Que les préjugés et la désinformation sont redoutables pour l’avancement de l’esprit !
  
- C’est savoir que nous sommes ou pouvons devenir un jour tous l’ instrument du
  mal si nous cédons à la peur.
 

-  C’est de savoir que la bêtise et l’ignorance ne nous épargnera pas un jour ou l’autre. 

- Savoir que l'ignorance se nourrit de croyances et superstitions.

- Savoir que ce qui est unique est souvent totalitaire, dieu unique, pensée unique,
  conception unique de la réalité sociale   et scientifique,  l’unique guide de
  la nation et autres impostures.  

- C’est savoir que la souffrance est là, prête à surgir, surtout quand l’harmonie est rompue.

-  Le « toujours plus »  cache l’essentiel qui est au final, de n’avoir rien à faire, de simplement rêver en sagesse
   et ainsi  d’être émerveillé par la  nature qui est en nous et autour de nous.

 

 

Fait / modifié le  01.09.2010 

Retour page d'accueil